Diaporama du Cabinet d'ostéopathie Violette Oger

L'ostéopathie Andrew Taylor Still fondateur osteopathie

Fondée à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis, par le médecin américain Andrew Taylor Still, l'ostéopathie est une médecine manuelle, reconnue par l'Organisation mondiale de la santé.

DEFINITION

"L'Ostéopathie est l'art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions des tissus du corps humain, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l'état de santé."

LES PRINCIPES DE L'OSTEOPATHIE

- L'unité

L'être humain est une unité fonctionnelle : Corps et esprit
L'être humain fonctionne bien totalement ou fonctionne mal totalement. Ainsi l'ostéopathie considère l'individu dans sa globalité.

- L'interdépendance « Structure - Fonction »

La structure (systèmes musculo-squelettique, nerveux, circulatoire, appareil viscéral) est la partie « matérielle » de l'homme.
Si la structure est en mauvais état, la fonction sera de mauvaise qualité, ce qui se répercutera sur la structure et ainsi de suite et réciproquement.

- Le rôle de l'artère est « Suprême »

Toute structure somatique intègre est capable de fonctionner normalement, pour peu que sa vascularisation soit correcte et que l'alimentation ait fourni des nutriments qualitativement et quantitativement suffisants.

- La capacité d'auto-guérison

Le corps possède de lui-même les moyens de surmonter la maladie tant que la relation « structure - fonction » est préservée. Les ostéopathes fondent leur réflexion sur les conditions qui ont mis ces moyens en défaut, et tentent de lever l'obstacle.

LES BUTS DE L'OSTEOPATHIE

- La lésion ostéopathique

Chaque tissu de l'organisme (os, tendons, ligaments, viscères et leurs enveloppes et ligaments de soutien) a une capacité à se laisser mobiliser dans n'importe quel paramètre de l'espace.
La lésion ostéopathique est une restriction de cette micro mobilité dans un ou plusieurs paramètres.
La main de l'ostéopathe par sa sensibilité extrême, reconnaît la lésion ostéopathique.

- La manifestation (ex : douleur) d'une lésion ostéopathique à distance

L'être humain, inconsciemment, cherche en permanence à rester d'aplomb.
C'est ainsi que le corps va s'adapter à une lésion ostéopathique « primaire » en constituant une chaîne de lésions ostéopathiques dites « secondaires ».
Jusqu'au jour où... le corps arrive au bout de la chaîne et n'arrive plus à compenser ; sur un mouvement anodin, communément appelé faux mouvement, se manifeste le symptôme (trouble, douleur, blocage).
En fait le « faux mouvement » n'est que la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

- Le travail de l'ostéopathe

1er temps : déterminer la lésion ostéopathique à l'origine de la douleur
2ème temps : mettre en place les techniques visant à résoudre les dysfonctionnements jusqu'à obtenir l'équilibre mécanique fonctionnel du patient.

Le symptôme est la manifestation d'un désordre dont les causes ne se situent pas forcément au niveau du symptôme.



Haut de page